Une ville durable

Aménagement

Aménager sa ville, c’est créer un cadre de vie agréable, mais aussi prévoir l’avenir. C’est ce que s’attache à faire le Plan Local d’Urbanisme, renouvelé en concertation avec les Mitryen.ne.s et adopté en septembre 2018 avec l’intention de protéger notre cadre de vie, ses zones naturelles, ses terres agricoles.

Une ville agréable, ce sont aussi des voiries de qualité, dont l’inévitable dégradation au fil du temps et des intempéries demande notre attention permanente. Un travail de chaque instant, engagé en concertation avec les habitants, invités à nous retrouver sur place, avant et après les chantiers.

Le mail des Martyrs de Châteaubriant, inauguré en septembre 2015

Sur les trottoirs, c’est aussi un mobilier urbain rénové qui s’est déployé, depuis les abribus jusqu’aux panneaux lumineux, en passant par les panneaux d’affichages publics. Des parcours de découverte des patrimoines historiques, naturels et urbains ont quant à eux été installés pour mettre en valeur le patrimoine de la ville.

Une ville agréable, c’est aussi une ville ouverte à toutes et tous : avec 28% de logements sociaux, nous sommes fièr.e.s d’agir face au problème du mal logement en ayant engagé un programme de lutte contre l’habitat indigne.

Protéger notre environnement

Dans nos villes aussi,  l’environnement demande toute notre attention. C’est pourquoi le plan 0 phyto a exclu l’emploi de pesticides dans l’entretien des espaces verts. Les abeilles des ruches installées à l’Espace Solidarité ainsi qu’auprès du château d’eau, qui fournissent chaque année 125 kg de miel, le méritaient bien !

Extraction du miel avec l’association des Amis des Butineuses de Mitry-Mory

 

Contre les dépôts sauvages, un plan de prévention a été mis en place, avec 50 panneaux de sensibilisation déployés en ville : plus de 800 tonnes de déchets sont mises en décharge chaque année !

Au bois du Moulin des Marais, ce sont 10.481 m2 de parcelles qui ont été acquises pour protéger et mettre en valeur ce patrimoine de la commune : depuis, des ballades thématiques et parfois déguisées y sont organisées régulièrement.

Les Mitryen.ne.s invités à découvrir l’espace protégé du bois du Moulin des Marais

Une ville connectée

Mitry-Mory s’est mis à la page … Facebook ! Crée en 2015, elle compte désormais près de 3500 abonnés qui s’y informent et y réagissent. Et désormais, ils peuvent le faire en profitant du Wi-Fi, déployé dans 10 espaces publics.

Le site internet a également été refondu et s’accompagne maintenant d’outil multiples : le kiosque ou vous trouverez tous les numéros de l‘Evolution, le magazine municipal entièrement remanié et modernisé en 2015, amis aussi le Portail familles, la billetterie en ligne de l’Atalante, la newsletter bimensuelle l’e-volution …

Des efforts qui ont permis à la ville d’emporter le label ville internet @@@ en 2019.

Circuler dans la ville

A Mitry-Mory, où l’on trouve une autoroute, un aéroport, des voies nationales, départementale, une ligne de TGV et deux gares de RER, les transports sont une question centrale.

La création de deux lignes de bus (23 et 24)  vers l’aéroport a permis d’améliorer sa desserte, tandis que la ligne 41 du Noctilien est arrivée en 2015. Et 5 semaines par an, les transports en commun sont gratuits pour promouvoir leur utilisation.

Charlotte Blandiot-Faride interpelle Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, sur la situation des transports du quotidien, menacée par le CDG Express

Pur faciliter l’accès à la mobilité, qui coûte parfois cher,  près de 800 cartes imagine R sont financées chaque année pour les jeunes, tandis qu’une bourse au permis, créée avec les auto-école de la ville, leur permet d’alléger le coût du permis de conduire.

Mais les transports à Mitry-Mory, ce sont aussi des batailles : comme celle pour le transport du quotidien, menacée par l’inutile train privé du CDG Express, contre lequel Mitry-Mory s’est placée en pointe du combat.

Un commerce vivant

Face aux gigantesques centres commerciaux qui menacent les centre-villes, le commerce de proximité a besoin d’être appuyé.

C’est pourquoi un chargé de mission spécialisé a été recruté sur cette question.

La mise en place des aides FISAC, pour la mise en accessibilité et la rénovation des vitrines, l’opération Côté coulisses, où les jeunes Mytrien.ne.s sont accueillis par les commerçants pour découvrir les bases du métier dans les arrières boutiques, la Folle Quinzaine, opération annuelle qui vous permet de profiter de réductions chez vos commerçants et artisans, la création de la nouvelle halle du marché Allende, la création de l’Eco-news, newsletter à destination des commerçants et artisans, ou encore la parution du premier guide pratique de la ville à leur attention sont également des réalisations qui ont marqué le mandat.

De nouveaux commerçants se sont installés au marché Allende

En 2017, c’est une nouvelle association de commerçants qui s’est aussi créée. Les Vitrines de Mitry-Mory rassemblent 44 commerçants, et organisent, avec l’aide de la ville, de nombreux événements : Les vitrines en fête, le Noël des commerçants, un jeu-concours pour la coupe du monde de football 2018 …

Accompagner vers l’emploi

Alors que Pôle Emploi menaçait de quitter Mitry-Mory, la ville a su le convaincre de rester en lui proposant une parcelle plus adaptée pour ses nouveaux locaux.

Une décision importante puisque depuis 2014, la ville organise avec Pôle Emploi et la Mission locale, les Forums emploi, orientation et formation, tandis que les chantiers d’insertion permettent aussi au plus jeunes de mettre un premier pied dans le monde du travail.

La mairie se mobilise également avec le recrutement d’apprentis, l’accueil de stagiaires, et en introduisant des clauses sociales et environnementales dans 60% de ses marchés.

 

Retrouvez également :
Une ville à vivre
Une ville qui protège
Une ville mobilisée
Praesent massa vel, consectetur adipiscing leo
Partagez
Tweetez