1.000.000 de signatures contre la privatisation d’ADP !

Au mois d’avril 2019, le gouvernement LREM présentait à l’Assemblée Nationale son projet de loi relatif à la croissance et à la transformation des entreprises (PACTE), contenant, entre autres reculs, le projet de privatisation du groupe ADP, gestionnaire des aéroports de Paris.

Cette mauvaise idée suscite alors une levée de boucliers. Et pour cause : ADP est pour l’Etat une source de revenus importante, puisque l’entreprise gagne de l’argent, mais aussi une société stratégique, qui contrôle l’ensemble des aéroports civils de la région parisienne !

L’aéroport Charles-de-Gaulle est en partie situé sur la commune de Mitry-Mory

Pour les Mitryen.ne.s, le danger est évident : alors que l’aéroport Charles-de-Gaulle projette de construire un nouveau terminal pour accueillir 40 millions de voyageurs annuels supplémentaires en 2037, avec le trafic aérien correspondant, comment ferons nous valoir nos droits lorsque l’aéroport aura été privatisé ?

C’est pour éviter cette catastrophe que les députés de l’opposition au gouvernement ont voté – sans les voix de l’UDI (sic) – un projet de loi pour soumettre cette privatisation aux Français.

Le gouvernement a ainsi été contraint de suspendre la privatisation et d’organiser une consultation : si 4 717 396 français, représentant 10% du corps électoral, se prononcent en ce sens, un référendum sera organisé sur la question de la privatisation de l’aéroport.

En l’espace de six mois, 1 million de signatures ont déjà été récoltées ! Et ce n’est pas fini, puisque la consultation dure jusqu’en mars 2020. Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à signer en ligne, où à vous présentant à l’accueil de votre Mairie muni d’une pièce d’identité, et de votre carte d’électeur.

Le chemin est encore long bien sûr, mais certains n’ont pas oublié la promesse faite par un certain Emmanuel Macron pas plus tard que le 25 janvier dernier : celle d’abaisser le seuil minimum de soutiens aux référendums d’initiative partagée à …. 1 million de signatures !

Alors, maintenant que nous y sommes, chiche pour le référendum ?

odio elementum tempus ut dapibus Nullam pulvinar Phasellus
Partagez
Tweetez